Drogue, drogue, et encore drogue : faut savoir à la fin !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Paris – La persévérance et la persistance ont accompagné ce policier, Jean-Philippe Blondet, qui, depuis 2001, est devenu formateur anti-drogue en animant des centaines de séances de prévention contre la drogue, informant des milliers de personnes et formant à son tour des dizaines de fonctionnaires de police de la brigade anti-criminalité parmi d’autres.

La campagne de prévention contre les dangers des drogues menée par les bénévoles de l’association Non à la drogue, Oui à la vie, depuis plus de vingt ans en France, a un parcours similaire. Cette campagne est née en 1991 et chaque semaine les membres de l’association déploient leurs stands aux quatre coins de France, pour distribuer gratuitement les livrets éducatifs La vérité sur la drogue auprès des jeunes, des parents et des éducateurs.

Le responsable de l’association Non à la drogue, Oui à la vie a déclaré : « Pour enrayer le fléau des drogues, il faudrait multiplier par 20 ce type d’actions. Bravo à ce policier et en effet il est primordial d’informer les jeunes et de les amener à réfléchir sur les dangers de la drogue et les dépendances. Il faut aussi arrêter de banaliser le cannabis, par exemple, ou encore de dire qu’on n’est pas concerné. La drogue est partout, elle se glisse sournoisement puis, quand on prend conscience des dégâts, c’est trop tard. »

Il a ajouté : « Comme le disait, il y a plusieurs décennies, l’humaniste Ron Hubbard ‘La connaissance ne détruit pas la volonté de vivre’, il faut juste continuer les actions d’information que font les membres de Non à la drogue, Oui à la vie ainsi que ce policier, pour mettre fin à la stratégie des trafiquants, qui est de qualifier le cannabis de drogue douce, par exemple. De plus, les consommateurs méconnaissent le temps d’élimination d’un produit comme le cannabis, cela nécessite trois à quatre semaines. Peut-être ne prendraient-ils pas la voiture ? Ou alors ce sont d’ignobles irresponsables. »

Pour écouter les témoignages d’anciens toxicomanes ou téléchargez des livrets éducatifs, visitez le site www.drugfreeworld.org.

Contact presse : info.drogue@gmail.com ou le 06 20 51 17 57

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »