Le cerveau suffoque sous le THC du cannabis

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Paris – Trois hommes âgés de 23 à 25 ans comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Quimper il y a quelques jours. Deux d’entre eux ont été condamnés pour être restés passifs, il y a quelques années, alors qu’un dealer s’acharnait sur un de ses clients qui avait une dette de 140 €. La victime a été rouée de coups et est décédée deux heures plus tard. Le dernier a fini en prison.

Une victime de plus sur la liste des incidents liés au trafic de drogue, liste qui ne fera que s’allonger au fil des mois tant qu’on laissera circuler les message vicieux sur les drogues, comme pour la cannabis : « une drogue douce ».

Les bénévoles de l’association Non à la drogue, oui à la vie continuent, depuis plus de 20 ans, à alerter les jeunes comme les adultes des réels dangers des drogues grâce aux brochures d’information gratuites. Des stands de prévention sont installés du Nord au Sud de la France.

Le responsable de l’association de prévention parisienne Non à la drogue, oui à la vie a déclaré : « Le cannabis s’infiltre dangereusement dans tous les milieux, des banlieues sombres aux sphères estudiantines, et ce quelque soit le niveau de réussite de ces jeunes. Le risque le plus important est que ces jeunes sont voués à de hautes et longues études et que pour se donner du courage pour étudier, ou encore pour palier au stress des exams, ils vont user et abuser de cette herbe. On leur a dit que cela va les aider… Mais on ne leur a pas expliqué clairement que quelle que soit la quantité consommée, le THC se loge directement dans les tissus graisseux, et notamment dans le cerveau riche en graisses. Or c’est celui-ci qu’ils vont solliciter pour pouvoir analyser, résoudre les situations qu’ils vont rencontrer dans leurs études. Bonjour les dégâts !!!! Stop à la désinformation et aux justifications douteuses. »

Les informations, les brochures ainsi que les actions de l’association Non à la drogue, Oui à la vie sont visibles le site internet drugfreeworld.org.et comme selon l’humaniste Ron Hubbard, ‘La connaissance ne détruit pas la volonté de vivre’, les jeunes pourront décider de ne jamais en prendre ou de continuer en toute connaissance de cause.

Contact presse : Robert Galibert au 06 20 51 17 57 info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »