Alcool et cannabis : de quoi t’envoyer dans les cieux

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Paris – Des accidents devant les tribunaux, que ce soit à Mulhouse ou près de Montpellier, entre une moto et une voiture ou un scooter et une voiture, liés à l’alcool et la drogue sont de plus en plus fréquents. Les défilés de chauffards conduisant un véhicule en état d’alcoolémie et sous l’emprise de stupéfiants vont continuer à gonfler au fil des mois à venir si une campagne gouvernementale de prévention n’est pas prise en main de façon prioritaire.

D’ailleurs, il est bon de repréciser comme l’a souligné le procureur adjoint Olivier Collonniers : « Ce ne sont pas des infractions anodines. En conduisant sous l’emprise de produits stupéfiants, on multiplie le risque d’accident mortel par deux. En conduisant sous l’emprise de l’alcool, on multiplie ce risque par 8,5. Et quand c’est les deux, on multiplie le risque par 15 ».

Concernant les actions primordiales à mettre en place, le responsable de l’association Non à la drogue, Oui à la vie a déclaré : « Dans le magazine Books de septembre, on peut lire dans l’article sur Les Etats drogués que ‘le Mexique est devenu le théâtre d’une guerre à mort entre des cartels et des mafias’, et un peu plus loin, ‘avec la complicité des élus, de la police et de l’armée, au plus haut niveau de l’Etat’… Mais le pire est ces quelques lignes, qui font référence aux écrits du romancier Mauleón, qui soulignent au sujet de ‘cette conclusion affligeante entre toutes : ce n’est pas tant que la guerre contre la drogue décrétée par le président Calderón est en passe d’être perdue ; c’est qu’elle n’a sans doute jamais été engagée’. Cela fait tout de même froid au dos et est tout à fait révélateur de la tendance actuelle qui pousse les salles de shoot. On prétend que les guerres contre la drogue ont échoué, mais on oublie de préciser que du fait des enjeux financiers, c’est peine perdue selon moi. »

Le magistrat de Mulhouse a encore une fois rappelé les effets combinés du cocktail alcool et stupéfiants qui entraînent un rétrécissement du champ visuel, une perte de synchronisation des mouvements et une perte de réflexes. Ces effets sont les causes d’accidents corporels, voire mortels.

Le responsable de l’association Non à la drogue, Oui à la vie a expliqué : « Les membres de cette association qui œuvrent pour informer les jeunes sur les dangers des drogues en distribuant des brochures sur les différentes drogues La vérité sur la drogue, font un travail inestimable. Et ce depuis 20 ans sur le terrain, parfais face aux dealers comme à Marseille. Mais il faut absolument une volonté politique qui a pour objectif de protéger les jeunes contre les dérapages avec l’alcool et la drogue. C’est la responsabilité de chacun et à tous les niveaux. Car comme le disait l’humaniste Ron Hubbard, ‘La connaissance ne détruit pas la volonté de vivre’ ».

Les membres de l’association invitent toute personne à visiter le site www.drugfreeworld.org, pour y trouver les informations sur les dangers des drogues.

Contact presse : info.drogue@gmail.com ou le 06 20 51 17 57

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »